top of page
Rechercher

La réflexologie pour m'accompagner dans ma grossesse

Dernière mise à jour : 29 avr. 2022

Depuis le désir d’enfant jusqu’à la sortie de la maternité, la réflexologie permet un accompagnement de la grossesse en toute sérénité. Spécialisée dans la réflexologie pour la femme et l'enfant, je pense nécessaire d'expliquer pourquoi et comment la réflexologie peut être bénéfique.


Pendant la grossesse, la réflexologie est un vrai plus. Une grossesse avec réflexologie est extrêmement bénéfique pour la mère et le bébé. La future maman est plus épanouie et sereine.


La grossesse : un moment propice à la réflexologie

Par convention, il n’y a pas de séance de réflexologie au premier trimestre.

Idéalement, les séances débutent au deuxième trimestre, on ferait une séance de 30 minutes par semaine jusqu’à l’accouchement ou une séance d’une heure toutes les 3 semaines. La personne est installée confortablement dans un fauteuil semi incliné afin d’éviter l’hypotension orthostatique. Ensuite, on pratiquera des techniques douces pour soutenir le système digestif, l’appareil ostéoarticulaire, le sommeil, maintenir une bonne oxygénation, drainer le système lymphatique, favoriser l’élimination rénale. En outre, ces techniques permettent, évidemment, d’encourager la détente.

Au troisième trimestre, la future maman oscille entre impatience et appréhension. La réflexologie sera axée sur la relaxation et le lâcher-prise. Ajouté à cela, la réflexologie peut atténuer les douleurs dorsales dues à la surcharge pondérale, la constipation, les remontées acides, ou parfois des problèmes circulatoires (varices, hémorroïdes ), un diabète gestationnel, un masque de grossesse Bref, ce dernier trimestre est parfois compliqué et la séance de réflexologie est une véritable parenthèse enchantée. Heureusement, il arrive que tout aille bien et c’est un moment de calme où Maman et Bébé se détendent totalement.


La réflexologie en post et pré natale

Puis arrive l’accouchement. Lorsque la grossesse est à terme, la réflexologie peut accompagner le début du travail. Elle permettra à la future maman de partir à la maternité avec un état nerveux approprié. Cependant, la réflexologie n’interviendra jamais sur des problèmes médicaux (éclampsie, travail prématuré, placenta prævia ou abruption). En cas de doute, un accord écrit de l’obstétricien ou de la sage-femme peut être demandé.

Dans la période post-natale, la réflexologie va également soutenir la jeune maman qui traverse de grands chamboulements aussi bien hormonaux, anatomiques, que des troubles émotionnels.

De retour à la maison, si la mère arrive à laisser le bébé à un proche, s’extraire du quotidien pour une séance de réflexologie est particulièrement bénéfique.







7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page